Niedziela Palmowa…

…Le Dimanche des Rameaux

Szymon Konieczny

Nous voici en pleine Semaine Sainte, c'est à dire la dernière semaine précédant Pâques et la dernière du Carême ! Pâques aura donc lieu le dimanche 4 avril ! Au fur et à mesure des derniers articles, nous vous avons parlé de certaines traditions locales liées à Pâques et au Carême. Aujourd'hui, nous allons continuer dans notre lancée mais nous allons changer de référentiel pour décrire une fête plus généralisée à l'échelle de la Pologne tout entière - le Dimanche des Rameaux.


Le Dimanche des Rameaux (Niedziela Palmowa) marque le début de la Semaine Sainte et est donc célébré le dimanche précédant Pâques en souvenir de l'épisode biblique où Jésus entre à Jérusalem à dos d'âne et où il reçoit un accueil grandiose. La foule dépose des manteaux sur son chemin, lance des fleurs et, surtout, agite et dépose des palmes devant lui. Une arrivée digne d'un roi et très en contraste avec ce qui se passe seulement 5 jours plus tard - Jésus termine crucifié !

 


 

La tradition principale de cette fête est généralement la même dans tous les pays catholiques - on fabrique des rameaux et on fait une procession à l'issue de laquelle on les bénit. Mais en quoi la Pologne est-elle donc différente ? Tout d'abord, comme vous l'aurez remarqué, toutes les traditions y sont beaucoup plus ancrées et, de plus, la nation reste majoritairement catholique-pratiquante. Les processions du Dimanche des Rameaux ne passent dont pas inaperçues de part leur grandeur, surtout dans les grandes villes !

 


 

Une autre particularité polonaise est qu'il existe plusieurs types de rameaux, en plus de celui de base fait avec une branchette de buis ou de saule. Comme exemple, nous pouvons citer le rameau fabriqué avec la branchette enroulée d'herbes et de fleurs sauvages séchées, le rameau enroulé de fleurs et autres décorations en papier et autres matériaux, ou encore le rameau long, enroulé avec des cordes et des fils de couleurs et couronnés de fleurs. Et comme on aime bien être dans l'excès et dans le baroque, les rameaux fabriqués doivent être les plus grands et les plus beaux possible ! A un point où on organise des concours de Rameaux. Le plus long et/ou le plus beau gagne ! Généralement, le critère le plus important pour l'admission à un tel concours est que le Rameau doit pouvoir se maintenir debout tout seul. En sachant que les Rameaux peuvent atteindre plusieurs dizaines de mètres de hauteur, nous vous laissons imaginer les œuvres d'ingénierie pascale que l'on peut trouver en Pologne !

 


 

De plus, comme pour la plupart de traditions de ce genre, il existe toute une sérié de variantes locales et, surtout, de superstitions liées. Comme exemple, nous pouvons citer que le fait d'avaler un chaton provenant d'un rameau béni allait garantir une immunité contre les maux de tête et les maladies de la gorge ; qu'il ne faut pas tenir un rameau la "tête vers le bas" pour ne pas attirer de malheurs ; qu'une série de coups donnés avec un rameau bénit sur les hommes et les animaux allait apporter le bonheur (ou, parfois, le malheur) ; ou encore  que le fait de planter un rameau au bord d'un champ allait protéger la récolte contre la sécheresse et les tempêtes.


Qu’en est-il de vous ? Connaissiez-vous cette tradition plus en détail ? Est-elle célébrée par chez vous ? N’hésitez pas à partager avec nous via les commentaires !