Majówka…

…Le week-end du premier mai

Szymon Konieczny

Aujourd’hui, nous allons vous parler du week-end du premier mai en Pologne que l’on appelle « Majówka », nom construit à base de celui du mois de mai, « maj ». Majówka correspond au cumul de trois fêtes nationales (respectivement le 1, 2 et le 3 mai). Selon les années et les jours où elles tombent, les travailleurs à posent des jours de congé de manière stratégique autour de ces dates dans le but d’optimiser le temps et obtenir jusqu’à 9 jours de véritables mini-vacances !

La première des trois fêtes mentionnées est celle du 1er mai, la Journée Internationale des Travailleurs (Święto Pracy). Dans le cas de la Pologne, ses origines remontent aux temps de l’occupation par la Prusse, la Russie et l’Autriche, vers 1890. Ce jour-là, le parti socialiste polonais organisait des démonstrations de travailleurs, toujours réprimées par les régimes occupants. Ce n’est qu’à partir de l’époque communiste et plus précisément de 1950 que le premier mai est un jour férié dans le pays. En cause, l’importance de cette fête du prolétariat – régime communiste oblige ! – la transformant petit à petit en quelque chose de très ritualisé et ce dans tous les pays du bloc. Dans les plus grandes villes, il y avait toujours un défilé des travailleurs, accompagné d’un manifeste célébrant leurs exploits, le tout se déroulant selon un script propagandiste rédigé et contrôlé de près par le parti. Vous pouvez voir un exemple de ces célébrations de 1986 dans la vidéo ci-dessous, provenant de la télévision nationale (=propagande). Nous attirons votre attention sur le fait que cette année-là, ces célébrations se sont déroulées normalement dans toute l’Union Soviétique malgré l’accident nucléaire de Tchernobyl ayant eu lieu seulement 5 jours avant – le tout dans la joie et la bonne humeur, sous le soleil de mai et sous le nuage radioactif traversant l’Europe.

 
 

La deuxième des trois fêtes est celle du 2 mai – le jour du drapeau de la République de Pologne (Dzień Flagi Rzeczypospolitej Polskiej). En théorie, ce jour n’est pas officiellement férié, mais les employeurs ont tendance à accepter facilement des jours de congé posés le 2 – certaines entreprises y sont aussi fermées par défaut. Il s’agit d’une fête relativement récente (2004), pendant laquelle on célèbre le symbole national qu’est le drapeau blanc et rouge et pendant laquelle on commémore les moments glorieux et difficiles dans l’histoire de la nation. Le 2 mai a été choisi pour deux raisons – en 1945, c’est ce jour-là que le drapeau polonais a été planté sur le Reichstag (le parlement allemand), accompagné par celui de l’URSS, symbole de la victoire ultime de la Pologne sur l’Allemagne nazi (visible sur la photo historique colorée ci-dessous). De plus, pendant l’époque du communisme, après la Fête du Travail, on enlevait le drapeau national dans le but de ne pas l’exposer le 3 mai – le Journée de la Constitution du 3 mai (Święto Narodowe Trzeciego Maja) – fête nationale interdite par les régimes occupants et le régime communiste. Le 3 mai est donc la troisième et la dernière fête de la Majówka, que nous vous décrirons plus en détail dans notre prochain article.

 

Voici donc les origines du pont de mai en Pologne. Mais que fait-on au juste pendant tout ce temps libre ? Etant donné l’étendue du pont, il est utilisé comme de petites vacances. Beaucoup de gens partent en voyage à l’étranger ou encore à l’intérieur du pays pour visiter de nouveaux endroits ou les membres de la famille habitant à l’autre bout du pays. Vu qu’à cette période, en général, il fait beau (eh oui, il ne fait pas que froid dans l’Est ! 😊 ), Majówka est aussi synonyme de barbecue pour ceux qui ont la chance de disposer d’un jardin ou d’un chalet dans la nature. Finalement, pour les plus jeunes, ce week-end est une occasion d’organiser des fêtes dans les « działka » familiales – parcelles de terrain en périphérie des villes et utilisées comme un jardin ou un potager par les familles vivant dans les immeubles – suffisamment éloignées pour ne pas déranger qui que ce soit en faisant la fête. Aucun besoin de le préciser – les ventes d’alcool augmentent fortement ce week-end-là…

Traduction du mème ci-dessous – « Lorsque ta działka est disponible pour la Majówka ».

 

Malheureusement, cette année (2020) la dimension un peu spéciale de ce week-end-là se retrouve annulée faute de la situation - évidente pour tout le monde. Mais nous avons confiance en les Polonais et nous sommes sûrs qu’ils rattraperont le coup dès que possible !

Et vous ? Si vous avez vécu en Pologne, faisiez vous quelque chose de spécial pendant le pont de mai ? N’hésitez pas à partager avec nous dans les commentaires !