Dzień Babci i Dzień Dziadka

La Fête des Grands-Mères et la Fête des Grands-Pères

Szymon Konieczny

Dans la culture polonaise, on attache une très grande importance à la famille et à ses différents membres. Un des exemples peut être la Toussaint, mentionnée dans l’un de nos articles précédents, lorsque l’on célèbre les membres défunts. Bien évidemment, les membres vivants ont leurs fêtes eux aussi, chacun la sienne, et elles sont toutes réellement célébrées dans le but de leur montrer notre respect ainsi que pour les remercier de tout ce qu’ils font !


Au fur et à mesure de l’année, ces fêtes se déroulent sur des jours fixes et indépendamment du jour de la semaine comme par exemple dans le cas de la fête des mères en France. Rappel, celle-ci se déroule le dernier dimanche du mois de mai, sauf si ce dimanche tombe le jour de la Pentecôte (comme c’est le cas en ce 2020). Dans ce cas la Fête des Mères est reportée au premier dimanche de juin. Rassurant pour ceux qui ont du mal à retenir les dates (comme l’auteur de cet article) – il y a encore du temps avant le 7 juin !


Dans le calendrier polonais, nous pouvons donc trouver la Journée de l’Enfance (le 1 juin ; le nom de cette journée – Dzień Dziecka - pourrait se traduire aussi comme « Fête de l’Enfant »), la Fête des Pères (Dzień Ojca ; le 23 juin), la Fête des Mères (Dzień Matki ; le 26 mai) ainsi que la Fête des Grands-Mères (Dzień Babci ; le 21 janvier) et, le lendemain, celle des Grands-Pères (Dzień Dziadka ; le 22 janvier). En comparaison, en France, outre la Fête des Mères mentionnée dans le paragraphe précédent, la Fête des Pères se célèbre le troisième dimanche de juin (le 21 juin en 2020), la Journée de l’Enfance selon la date recommandée par les Nations Unies (soit le 20 novembre), la Fête des Grands-Mères le premier dimanche de mars (le 1 mars en 2020) et celle des Grands-Pères le premier dimanche du mois d’octobre (le 4 octobre en 2020). Dans le cas de la France, il ne s’agit que de dates théoriques – dans la pratique, seulement la Fête des Mères et la Fête des Pères y est célébrée.


Ainsi, cette semaine, deux de ces fêtes auront lieu en Pologne – celle des Grands-Mères et celle des Grands-Pères ! La première y est apparue dans les années 60, impulsée par plusieurs journaux et la deuxième dans les années 80, sûrement par influence américaine. Dans le cas de la France, la Fête des Grands-Mères a des origines commerciales – elle a été créée en 1987 par la marque de café… Grand’Mère. Concernant celle des Grands-Pères, elle n’a été instaurée qu’en 2008 par Franck Izquierdo, auteur jeunesse et peintre, qui ne comprenait pas pourquoi il n’existait que la Journée des Grands-Mères. Ayant profité du soutien du Secrétariat d’Etat chargé des Aînés, la date est devenue officielle.



Alors, que fait-on ces deux jours-là en Pologne ? Tout d’abord, au minimum, on présente des vœux aux grands-parents – chacun son jour. Si on a la chance de pouvoir, on le fait en allant les voir, sinon au moins par téléphone. De plus, nous pouvons leur offrir de petits cadeaux comme des fleurs ou des chocolats. Dans le cas des plus jeunes, ils offrent des « laurki » - des cartes avec des vœux faites à la main. Finalement, aux écoles, les professeurs organisent des spectacles dans lesquels participent les élèves tout en y invitant leurs grands-parents. Ces spectacles peuvent contenir entre autres des chansons, des récitations de poèmes, des pièces de théâtre, des moments de vœux collectifs.




Toute l’équipe du magasin polonais Reksio se joint à la célébration – tous nos vœux à toutes les grands-mères et à tous les grands-pères !


Nous avons une suggestion pour les familles multiculturelles – si vous ne le faites pas déjà, pourquoi ne pas célébrer les deux jours, le français et le polonais ?